04/03/2009

Attaque et prise d'otages à Charleroi


Sur le ring de Charleroi, un gars roule en direction de Heppignies. Il arrive à un bouchon. Quelqu'un frappe à sa vitre. Le chauffeur baisse la vitre et demande : « Qu'est-ce qui se passe ? »
 
L'autre gars dit :
 

« Des terroristes ont pris en otage Jean-Pierre De Clercq, Jacques VAN GOMPEL, Paul FICHEROULE, Léon CASAERT, Jean-Claude  et Philippe VAN CAU...

« Ils demandent 2 millions d'euros... sinon ils les arrosent d'essence et mettent une allumette dessus...

Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons. »
 
Le chauffeur demande :
« Et les gens donnent combien ? »
 
Le gars répond : « Ca dépend... 5 à 10 litres.... »

 

21:07 Écrit par Nat Janssens dans Van Gompel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, elections, socialiste, ransart, jumet, gosselies, gilly, ring, regionale |  Facebook |

03/12/2008

RED BULL en prison?

La séance est commencée. Le choeur antique entonne déjà moderato vivace sur la scène du Palais des LéZarTs de Charleroi.

- "Et glou, et glou, glou, glou.... glou, glou..

- Elle est des nôoooootres,

- Elle a fauté comme nous auuuuutres

- C'est sans vergogne

- Qu'elle a sous pris avec sa pogne..."


Parmi les enfants de choeur (??!!), on reconnait Jacques VAN GOMPEL, le tyran CARIAT, PLOP le Via du Sart, CASAERT accompagné de sa moule carrée et une foule d'autres. En tout....? Attends, je compte... Quarante. C'est bien cela. Quarante... comme les voleurs. Tous habillés de rouge. Belle brochette.

- Et en l'honneur de qui cette petite sauterie?

- De RED BULL.

- Qui????

- Red Bull... de Huy.

- Ah! Oui, Mémé Zinzin.

- Exact.

05/05/2007

VAN Gompel de Charleroi

Jacques VAN GOMPEL, l’ex-mayeur, l’homme qui paraît si brave qu’on lui donnerait la clé de son coffre sans hésitation, hé bien, notre cher Jacques ne renonçait pas à arroser ses bonnes gens de places pour assister aux matchs du Sporting de Charleroi.

La Ville achetait des places qui étaient distribuées, notamment par notre homme au regard si mou. Ceci explique maintenant ses nombreuses voix aux élections.

Et il est toujours là, comme conseiller. Décidément, chez les socialistes, on ne change pas une équipe qui perd.

Et BAYAT, le fantasque patron du Sporting, voilà pourquoi, il se trouvait à la Ruche Verrière pour soutenir, il y a un an, Despi qui, lui aussi mangeait de ce pain là. Voilà comment les pouvoirs publics aident une entreprise commerciale car à ce niveau, le sport, c’est du spectacle qui doit être rentable… de salon ;-)

24/12/2006

Reportage télévisé sur VAN GOMPEL

Avant hier, reportages télévisés sur Antenne Sambre et RTL à propos de l'ancien bourgmestre de Charleroi. "Quels sont ses états d'âme après son séjour en prison?" Et le voilà que Van Gompel et sa Rachel s'épanchent. Qui l'un, sur son épreuve, qui l'autre, sur les braves gens qui lui ont écrit.

Dommage que le journaliste ne lui ait pas demandé ce qu'ils pensaient des pratiques frauduleuses ou des sentiments des citoyens trompés. Bref ce fut des reportages émotionnels, pommadés, sans questions dérangeantes, où l'accusé faisait figure de victime.

Dernier commentaire. D'accord, il n'est pas condamné mais il est toujours inculpé. Puisque soupçonné, pourquoi ne fait-il pas "un pas de côté" comme son ancien petit camarade Despi?

Allons, mayeur, un geste qui te grandira. Quitte la vie politique et va pédaler en Toscane.

16:08 Écrit par Nat Janssens dans Van Gompel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : van gompel, jacques, rachel, gilly, despi, charleroi |  Facebook |

23/12/2006

Spectacle honteux à Charleroi

De quoi être honteux d'être carolo quand on a vu hier, les manifestations de joie à l'égard de Jacques VAN GOMPEL. C'est indécent cette ovation pour un homme qui, sous des dehors patelins, a trompé 18.OOO personnes.

Il n'est pas condamné, certes, pas encore car il faut bien se dire que la juge ne l'aurait pas envoyé à Jamioulx sans de bonnes cartes dans la manche.

Brave, il l'est,sans doute. La poignée de pognes facile, le regard Hush Puppies, l'air pas trop intelligent, il a tout pour attirer les votes des Carolos. Est-ce genre d'homme qu'il eût fallu pour diriger une grande ville? Marionnette de Van CAU? Il l'était certainement.

Comprenons les cris des employés communaux auxquels il a donné du travail mais les embrassades de Léon et de certains de ses amis socialistes, quelle honte! Quelle indécence! Van Gompel est pourtant poursuivi pour faux, usage de faux et détournement.

Lire l'article du Soir à ce lien. Cliquez ici