27/06/2007

VAN CAU défend son petiot

Le maffieux ne défend même plus son parti. Rien que pour le petit prince qu’on sort. Non pas con !

Oh ! le beau « … pourqoi s’kon … » que filou nous a sorti dimanche devant les caméras. Pourquoi s’kon ?, c’est la question.

Mais ça fait bien devant les militants de base de la Maison des 8 heures. Papa parle mieux que le fiston et en a plus dans la caboche aussi. Voilà ce qu’il en est de ne pas voulu travailler à l’école, petit canaillou ! Tu n’a pas voulu allé à la diction, garnement ! Maintenant on te confond avec Mémé Loubard. Bien fait, na. Comment ? tu la préfères aux circonvolutions langagière spitalienne, c’est ton droit, mon grand bladjot