08/07/2007

Echevin de la propreté à Charleroi

L’heure a sonné à Sonnet. On va voir ce qu’on va voir. L’échevin de la Propreté et de l’Environnement va karchérisé (lui aussi) les rues commerçantes de la Ville Basse. Pour l’esbrouffe. Pour le m’as-tu vu. Pour donner un signal fort, qu’i dit. Dans six mois, va devoir recommencer.

Les décennies socialistes ont vu s’installer un laisser-faire dans la population. Le PS lui a caressé dans le sens de la fourrure et a oublié de lui rappeler le sens du bien commun de peur de perdre des voix. Rappeler des règles de savoir-vivre et sanctionner les manquements n’est pas électoralement porteur.

Moralité : Allez, échevin, va pour ton show face caméra. Tu sais que dans 6 mois, on prend les mêmes et on recommence.