25/10/2008

La bande à MAGNETTE tique

La bande à Magnette tique. Les rouges rénovateurs carolos emmenés sous la badine du pas badin maître Paul rient jaune. Bozo DE CLERCQ a posé sa candidature pour une place sur la liste P$ lors des régionales 2009.

Le parvenu baron de Monceau veut quitter le monde de la petite culotte et du soustif pour retrouver son château conquis par les hommes de l'empereur du Boulevard.

Dilemme. Le placer à une place utile, c'est voir le clown réélu. Beaucoup se souviennent encore qu'ils lui doivent leur pain et leurs jeux au château. Faire l'impasse sur sa candidature, c'est le voir se poser en victime et hurler au complot, au déni de démocratie.

Je serais curieuse de voir la liste des candidats. Rêvons pas. La transparence du parti socialiste de Charleroi a quand même ses limites. Un peu comme sous le grand cirque des francs macs.

01/06/2008

DESPI en correctionnelle

Le nain de jardin lodelinsartois, c'est pas de moi je sais, je dis donc l'ancien échevin, le protégé de V.C., Claude DESPIEGELEER est renvoyé devant le tribunal correctionnel. Tiens donc!

Mais pourquoi... donc?
Des fraudes aux subventions, des abus de biens sociaux et des faux en écriture, pas mwinsse.
La gestion de l'A.S.B.L. Les Amis de la Ruche verrière semble poser problème: frais de voyage et de location de voitures, abonnements sportifs et diverses dépenses ayant peu de rapport avec l'association.

Jolie mentalité pour un parvenu cramoisi. Je parle de la couleur de sa carte partisane et non de son teint qui, quoique en y pensant, le serait également. 

La multiplication  d'A.S.B.L. par les hommes politiques permet de sucer l'argent public. Façon détournée d'augmenter ses revenus et de placer les vassaux.

Petit rappel. Jean-Pierre DE CLERCQ, notre  colporteur de lingerie fine, était à la tête de plus d'une cinquantaine d'associations.

30/06/2007

L’air de Jean-Pierre de Monceau sur Sambre

Jean-Pierre DE CLERCQ ne manque pas d’air. Il en a deux dans son prénom. Bientôt un troisième, l’air ridicule. Voilà t-y pas qu’il attaque l’Empereur du boulevard. Lui, vizir à la place du vizir ? Iznogoud VAN CAURLEONE l’a envoyé à l’assaut. Pour ridiculiser son ami de 40 ans? C’est pas possible!

Heureusement pour nous, le ridicule ne tue pas. On l'attend au Vaudeville. Ferait sûrement un tabac. Plus besoin de subside pour ce théâtre. Déjà une première économie pour redresser Charleroi

Le P$ n’a pas peur du ridicule, non plus. On interdit à un inculpé de devenir échevin mais pas de devenir président du parti. Enfin ! Le 11, l’hyper serin de Mons s’attend à rire de bon cœur, celui de gauche évidemment. Lui qui n’aime pas JM Bigard, aura Bozo le clown comme amuseur. Cela va valoir son paquet de millet.

Heureusement que l’on a l’honorable Monsieur Jean-Pierre sinon cette élection tournerait au ridicule stalinien.

03/04/2007

Alisson devant la télé à Charleroi

La petite Alisson, calée sur le pouf du salon, dimanche midi a bien ri. Sur RTL, dans l’émission cacophonique et politique de Pascal VREBOS, elle a reconnu le clown Bozo, celui au grand sourire. Elle n’a rien compris a l’émission mais à chaque prise de parole du clown, elle y "allait" de bon cœur. Entre parenthèses, il n’y a pas eu qu’elle. Elle tapait du pied. Elle criait « encore, encore ». A chacune des interventions de Bozo, elle applaudissait de ses petites menottes. Non pas celles de tonton Jacques, ni celles de Claude, l’ennemi de son papa… Mauvaises langues.

Quand le clown a dit tout sérieusement, sans rire, que Richard Bricoult*, était un excellent collaborateur. Ce fut du délire chez la diaphane enfant.

* l’ancien directeur des Affaires sociales de la Province suspecté de détournement.

29/03/2007

Le cabinet de De Clercq

Qu’est-ce que j’apprends ? Le cabinet de l’ex député provincial Jean-Pierre De Clercq se composait de 30 personnes. Pas moinsssse.

Il fallait bien tout ce petit monde pour gérer la cinquantaine d’associations et ASBL diverses présidées par le grand Jean-Pierre. Et tout le lot d’adresses qui en résulte. C’est cela le but de la multiplication du nombre d’ASBL et associations de tout genre. Rafler les adresses pour se faire connaitre et placer ses gens.

Ce cabinet pléthorique servait également à donner aux toutes-boîtes des articles prêts à être imprimés où l’on retrouvait dans les cinq premières lignes le nom du baron de Monceau.

A leur décharge, certains devaient aussi s’occuper de la campagne de la diaphane Alisson... comme certains l’ont déclaré il y a un an.

Au lieu de servir les habitants de tout le Hainaut, l’argent permettait de payer des propagandistes et des serviteurs. Et dire que la population a besoin d’aide. Si ces 30 personnes étaient venues renforcer les enseignants, n’était-ce pas là une politique sociale ?

Les socialistes ont perdu le sens des valeurs.

17/01/2007

L'ex échevin DESPI à Charleroi

Demain jeudi, on attend le renvoi en correctionnelle du nain de jardin* dans le cadre de la chaudière de Carcasonne. Une chaudière commandée par la Ville et qui s’est retrouvée dans le sud de la France dans la villa Despi.

Quelle est donc la firme qui s’est trouvée complice dans cette affaire ? Je n’ai pas encore trouvé laquelle était-ce. Bon, récapitulons. Nous avons un échevin des sports, habitant Lodelinsart. Et après ? Un correspondant m’a soufflé d’aller voir les sponsors dans certaines salles omnisport. Peut-être un indice ! Pourquoi pas?

Dans ses auditions, Despi accuse un de ses directeurs d’avoir agi d’initiative et non sous ses injonctions. Tiens donc ! Pourquoi l’a-t-il acceptée ? Quelle naïveté, Claude ! Quelle candeur !

La Ville de Charleroi a porté plainte contre X dans le cadre de ce dossier.

Dans quelques mois, le procès. Verra-t-on le laisser-aller favorisé par la naïveté de l’ancien bourgmestre J. Van Gompel. Voilà ce qui arrive lorsqu’on place le mauvais homme à la mauvaise place, n’est-ce pas JC VC !

* Une image du camarade DE CLERCQ à l'égard de l'échevin.

28/11/2006

Politicard carolo, encore lui

Hier, on a revu JP DE CLERCQ, l'homme au sourire Bozo, l'ex-baron de Monceau. Je vous le dis, cela me fait chaud au coeur. Non, tu n'as pas changé, JP.

Pourquoi une conférence de presse? Pour se justifier.

JPDC a laissé, dans une armoire, un audit accablant pour certains à la Province. Dix 8 mois. Il a fallu attendre Yves LARDINOIS, son successeur, pour voir le dossier ressurgir des poussières.

Pourquoi a-t-il enterré un dossier accablant pour certains responsables provinciaux de la Régie des Travaux de la Direction générale des affaires sociales?

On a parlé également à la conférence de presse des abus de biens sociaux pour des cougnous achetés sur le compte d'A.S.B.L.provinciales. DE CLERCQ semblait offrir des cadeaux en son nom mais achetés avec l'argent des autres.

N'oublions pas qu'il intéressent la Justice également pour des affaires professionnelles. On parle de malversations, faux et usages de faux et détournements de fonds.