22/08/2008

 A Charleroi, on sait se montrer

L'enseignement provincial

Un avenir pour tous!

C'est le slogan retrouvé à la une du toutes-boîtes qui vante l'enseignement provincial. L'enseignement ou le local de l'étape? Le Couillutois Yves LARDINOIS, député provincial socialiste.
Vous savez celui qui a une perruque grise, toute bouclée comme Harpo le muet des Marx Brothers. Oui, celui qui joue de la harpe.

Pour montrer qu'il existe car comme chacun sait la Province n'a pour ainsi dire aucune compétence, il se montre ... comme son meilleur ennemi l'autre clown Jean-Pierre DC. Il se montre avec l'argent des contribuables. Car qui paye le papier provincial avec sa tronche? Nous, les cocus.

Et toute la symbolique de la photo. Une belle écharpe rouge à la Bruand.

Ah! Ces socialistes! Incorrigibles.
Avez-vous vu un
dirigeant de l'enseignement libre ou de la Communauté placer sa binette sur une publicité? Jamais. Sauf à la Province.

Quand on voit la dégringolade du nombre d'élèves à l'Université du Travail (UT), on peut se poser la question de la compétence de ces dirigeants et de la qualité de l'enseignement.

Un bon point. La buvette des cours du soir est, paraît-il, fermée.

YvesLARDINOISUTprovinnceHt

 

 

 

Les commentaires sont fermés.