16/06/2008

Du neuf pour la police de Charleroi

La police de Charleroi n’a plus assez de voitures. C’est pas nouveau.
Pour le mayeur, les chevaux-vapeurs pandoraux arriveront en septembre. Ce n’est pas l’avis du Sypol (le syndicat de la police) qui penche plutôt pour décembre.


Voilà une bonne nouvelle qu’elle est bonne… pour la sécurité.
Nous agents 22, lourdés de leur serviette vont devoir prendre le bus pour se déplacer. Cela permettra de rassurer la population passagère… contre les emmerdeurs de première et contre les chauffeurs de bus colériques.


Préconisons aux innombrables commissaires de Charleroi, l’achat de cuisses-tax.
Caramba ! Trop tard, l’idée n’est pas neuve. La preuve ? Cette photo prise sur la digue de Blankenberg devant le magasin de Jules DESTROOPER, loueur d’engins.

cuissetaxBLEU

Ceux-ci ont été repeints en bleu, signe qui ne trompe pas.
Pas mal pour effacer les coussins d’amour et les culottes de cheval de nos représentants de l’ordre. Entre l’âcreté des fonds de bouteilles de Jupiler et l’habitacle enfumé de la voiture de fonction, chassons les odeurs tenaces de leur uniforme.


Que du bonheur ce manque de voitures. Taille fine et ventre en barre de chocolat pour nos policiers qui se feront débaucher par Armani et Lagerfeld tant leur prestance en imposera. Que du bonheur à Charleroi!

Les commentaires sont fermés.