14/06/2008

L'Italie a perdu. Tant mieux.

Sainte Tulipe, Saint Quéhaucecou, merci, 1000 fois merci de Charleroi.
J’ai pu dormir normalement. Les Italiens ont perdu 2 fois. Ma foi en ces 2 bons apôtres a porté ses fruits. Les frustrés supportaires qui cornent dans la cité lors de la victoire de 11 fou teux sont encore plus frustrés. Soit. Mais les malades, les travailleurs et les étudiants sont heureux. Et les pêcheurs à la ligne aussi.

Seuls les bistrotiers de la place Charles II font la moue. Et les péripatéticiennes de bas de la ville aussi. N’ont qu’à aller se plaindre à CENZIG, l’échevine du commerce.

Aujourd’hui, je suis allée en ville. Quelle volupté ! Pas d’odeur d’urine fraîche. Au Mondial précédent, les connaisseurs, m’a-t-on dit, savait reconnaître les distillats de Jup, de Cara Pils ou de chianti sur les trottoirs.

Plus sérieusement, que l’Italie perde vite. Cela ferait un sérieux boni pour les finances communales. A-t-on déjà compté ce que coûte à la collectivité la cinquantaine de policiers qui gèrent cette parade nationaliste et bibineuse ? En tout cas, encore merci la Hollande et la Roumanie.

Merci pour les finances carolo.

 

Les commentaires sont fermés.