20/05/2008

Les politiques retrouvent du travail à Charleroi

- Filou! Filou! Mon pôvre Filou!

- Quel Filou?

- Le fistou de Jean-Claude, pardi!

- Quel Jean-Claude?

- Tu reviens d'où, toi?

- De Van CAU, pour sûr. 

- Comment qui ça? Tu perds la mémoire mon chéri. Je sais que le rebelle se fait aussi translucide que le corsage de la voisine mais quand même.

- Revenons à nos moutons ou plutôt à Aliboron. Donc, Philippe VAN CAU a retrouvé du travail.

Remember you. Grâce au copain de papa, Filou avait dégotté une place comme compteur de tickets au Spiroudôme. Mais patatras! La malédiction s'abat sur Charleroi. La nouvelle équipe politique fait du rangement et donne un C4 à fistounet.

Une question se posait. Comment allait-il payé la misérable chaumine qu'il s'était achetée sur la place de Montignies-sur-Sambre?

La question est résolue. Le Soir le montre exhibant  un panneau où l'on peut lire le nom de son nouvel employeur. Rate pas une occasion de faire sa pub celui-là. 

Et qu'elle est la boîte qui emploie le fils du chef de la maffia carolo? BASECO, une agence immobilière de Marcinelle.

Souvenez-vous en lorsqu'il faudra vendre ou acheter une maison. Baseco a bien du mérite de faire baisser le chômage à Charleroi.

 

Les commentaires sont fermés.