12/02/2010

ET cela continue ... en plus feutré

Le discret cumul du bourgmestre de Grâce-Hollogne

Le bourgmestre SOCIALISTE de Grâce-Hollogne, président d'une intercommunale exerce depuis trois ans des missions de consultance pour celle-ci.

Coût : 60 000 euros par an... donc payés par le contrib.

Pas mal, pas mal!

Carolos, il n'y a pas que vous comme cocus.

10/02/2010

Merci Papa!

On s'en fout! De toute façon, on a un beau circuit à Francorchamps. Et HAPPART est content vu qu'il est président du circuit et que ça rapporte.

CHARroutesSocialistesWEB

21:47 Écrit par Nat Janssens dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : route, routes, socialiste, happart, papa |  Facebook |

04/01/2010

Mandats de nos hommes politiques

MANDATS de Philippe VAN CAUWENBERGHE

http://www.cumuleo.be/recherche-mandataire/mandataire.php?id=1543


Tous les mandats de nos chers, très chers hommes politiques.

http://www.cumuleo.be/

 

14:11 Écrit par Nat Janssens dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, parti, mandat, politique, philippe, van cauwenberghe, charleroi |  Facebook |

23/05/2009

VAN CAU de Charleroi en Suisse!!!!!!!

La renommée n'a pas de frontière. JCVC est même connu en Suisse pour sa bonne gouvernance!!Clin d'oeil

 A voir ici.

12:33 Écrit par Nat Janssens dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, wallonie, van cau, ps, suisse |  Facebook |

13/04/2009

Excellente adresse aux USA

Pour ceux qui ne voudraient pas que notre Jean-Claude VAN CAU ne nous revienne tout ballonné de n'avoir mangé que des Chiens Chauds voici l'adresse d'un des hôtels où il va pioncer et se caler la dalle.


Cliquer Zici


Ce n'est pas l'adresse du Carlton mais cela donne une idée.

11/04/2009

Les vacances de nos parlementaires

Nous souhaitons à nos Excellences de bonnes et fructueuses études pour le bonheur de tous les Wallons.


MISSION D'ETUDE ANNUELLE DU BUREAU DU PARLEMENT WALLON

ETATS - UNIS : Nouveau Mexique, Arizona, Californie

 

 

Veuillez trouver ci-dessous le programme de la mission du Bureau d'étude du Bureau du Parlement wallon, arrêté au 03 avril 2009. Y ont été invités les membres du Bureau du Parlement ainsi que les Présidents des Groupes politiques.

 

PROGRAMME

 

Samedi 4 avril 2009

 

Bruxelles - Washington - Albuquerque

 

9 h 30' Présentation à l'aéroport de Zaventem.

12 h Départ de Bruxelles pour Washington (Vol UA 951 : durée du vol : 8 h 16').

14h 16' Arrivée à Washington1 .

 

Récupération des bagages. Assistance de M. de Mûelenaere (Ambassade de Belgique à Washington).

18h 05' Départ de Washington pour Albuquerque (Vol UA 783 : durée du vol : 4 h 25').

20h 30' Arrivée à Albuquerque2

.

 

Durée de l'ensemble du trajet en tenant compte du transit à Washington :

16 h 30'.

 

Accueil et transfert à l'hôtel « Albuquerque At Old Town ».

 

22 h

Dîner au restaurant de l'hôtel « Albuquerque At Old Town ».

Hébergement à l'hôtel « Albuquerque At Old Town »

800 Rio Grand Boulevard

Albuquerque-NM 87104 New Mexico

 

Dimanche 5 avril 2009

 

Albuquerque - Santa Fe

 

11 h Transfert vers Santa Fe3

. (durée du trajet : ± 1 h).

12 h Installation à l'hôtel « La Posada de Santa Fe ».

13 h Déjeuner à l'hôtel au restaurant « Viga Room ».

 

M. Geert Criel, Consul général de Belgique à Los Angeles rejoint la délégation.

14h 30' Visite de Santa Fe (durée : 2 h).

16h 30' Retour à l'hôtel.

19h 45' Départ pour le restaurant « The Compound » (10 min à pied de l'hôtel).

20 h Dîner au restaurant « The Compound ».

Hébergement à l'hôtel « La Posada de Santa Fe »

330 East Palaca Avenue

Santa Fe -NM 87501 New Mexico

 

Lundi 6 avril 2009

Santa Fe

 

------------------------------------

Pour les épouses

10 h Visite du musée de Georgia O Keeffe (cette peintre américaine est

considérée comme une des peintres modernistes majeures du 20ème siècle).

13 h Déjeuner au restaurant « Marsha Mason ».

17 h Retour à l'hôtel.

------------------------------------

 

8 h 30' Départ de l'hôtel.

9 h Santa Fe Business Incubator

-Marie Longseire, President/CEO.

Soutien à des start-ups technologiques, relation avec l'Etat du

Nouveau-Mexique et les laboratoires de recherche fédéraux.

-Discussion avec BlueEnergy, start-up active dans le domaine des

énergies renouvelables.

Soutien pour les énergies renouvelables dans l'Etat du Nouveau-

Mexique, développements technologiques récents et produits

innovateurs de l'entreprise (éolienne combinée avec des panneaux

solaires).

Lieu : 3900 Paseo Del Sol

Santa Fe, NM 87507

10 h Economic Development Department (Ministère de l'Economie et du

Commerce).

-10 h 15' : Mathew Woodlee : Director of International Trade & Relations

Relations entre l'Etat et le gouvernement fédéral dans le domaine

économique. Problématique de l'immigration.

-11 h 15' : Brendan Miller, Green Economy manager.

Les initiatives en matière de Green Economy au Nouveau-Mexique et le

Green Jobs Cabinet (groupe de promotion de l'emploi dans le secteur des

technologies vertes).

-11 h 45' : Rencontre avec M. Fred Mondragon, Cabinet Secretary (Ministre

de l'Economie et du Commerce), représentant le Gouverneur.

Discussion générale : objectifs et résultats anticipés de la mission

Lieu : 1100 St. Francis Drive

Santa Fe, New Mexico 87505

12 h 15' Départ pour le déjeuner.

12 h 30' Déjeuner au restaurant « Railyard ».

Lieu : Railyard, 530 S. Guadalupe Street, Santa Fe, NM 87501

Invités:

-Jim Trujillo, Député

-Ben Lujan, Président de la Chambre (à confirmer)

-Lucky Varela , Député (à confirmer)

-Nancy Rodriguez, Sénateur (à confirmer)

13 h 45' Départ pour le State Capitol.

Lieu : State Capitol, Santa Fe, NM 87501

14 h Legislative Council Services (services législatifs du Parlement de

l'Etat)

-Paula Tackett, Director of Legal Council Services (éventuelle présence de

députés présents à Santa Fe).

Le travail du Conseil législatif et la structure législative de l'Etat du Nouveau-

Mexique. Relations entre le gouvernement fédéral et les états fédérés.

NB : l'Assemblée n'est pas en session en avril, le Nouveau-Mexique étant un des deux Etats américains ayant une « visiting legislature », avec des

membres non-professionnels et non-rémunérés.

15 h Visite du Capitol Building

Discussion générale

16 h Rencontre avec Brian Condit, Chef de Cabinet du Gouverneur (à confirmer).

Discussion générale. Plan de relance économique.

16 h 30' Retour à l'hôtel.

19 h 45' Départ pour le restaurant « Anasazi » (5 min. de l'hôtel).

20 h Dîner au restaurant « Anasazi ».

Hébergement à l'hôtel « La Posada de Santa Fe »

330 East Palaca Avenue

Santa Fe -NM 87501 New Mexico

 

Mardi 7 avril 2009

Santa Fe - Albuquerque -Phoenix

 

9 h 45' Transfert en car vers l'aéroport d'Albuquerque.

10h 45' Formalités d'enregistrement.

12h 19' Vol à destination de Phoenix (Vol US 385). Durée du vol : 1 h 21'.

12h 40' Arrivée à Phoenix4

.Transfert à l'hôtel « Fairmont Scottsdale Hotel ». Durée du transfert : 30 min.

13h 45' Déjeuner à l'hôtel au restaurant « LV Bistrot ».

Après-midi Temps libre.

19h 30' Transfert au restaurant « Cartwright Sonoran Ranch House ».

20 h Dîner au restaurant « Cartwright Sonoran Ranch House ».

 

Hébergement à l'hôtel « Fairmont Scottsdale Hotel ».

7575 East Princess Drive

Scottsdale-AZ 85255 Arizona

 

Mercredi 8 avril 2009

 

Phoenix - Grand Canyon -Phoenix

 

9h Transfert à l'aéroport de North Phoenix. Durée : 30 min.

10 h Départ en avion pour une visite d'une journée au Grand Canyon.

 

Vol d'une heure et demi jusqu'à Tusayan (survol de Sedona, des Red Rocks,

du Painted Desert et de la réserve Navajo). Survol de la faille sud du Grand

 

Canyon.

Visite du Grand Canyon en mini-van à partir de Tusayan. Arrêt à Grand

Canyon Village.

 

12h 30' Déjeuner à Maswick Lodge.

 

Temps libre.

14h 30' Départ du vol à destination de Phoenix (durée du vol : 1 h).

15h 30' Arrivée à Phoenix.

 

Transfert à l'hôtel.

 

Temps libre.

19h 30' Transfert au restaurant Mosaic.

20 h Dîner au restaurant Mosaic.

 

Hébergement à l'hôtel « Fairmont Scottsdale Hotel ».

7575 East Princess Drive

Scottsdale-AZ 85255 Arizona

 

Jeudi 9 avril 2009

 

Phoenix - San Francisco

------------------------------------

Pour les épouses

9 h 30' Départ de l'hôtel.

10 h Visite guidée de Taliesin West, résidence et école de l'architecte Frank Lloyd Wright.

12h 30' Déjeuner au restaurant « Bloom ».

14 h Départ.

14h 30' Visite du Desert Botanical Museum.

17 h Transfert à l'aéroport.

 

------------------------------------

7h Départ de l'hôtel.

7 h 30' Présentation de l'Etat d'Arizona

 

Lieu : dans les bureaux de M. Winssinger, Consul honoraire de

Belgique en Arizona)

2944 North 44th Street, Ste 200

Phoenix, AZ 85018

-M. Alan Carey, Managing Director de Global Business (société de consulting,

spécialisée en commerce international.

 

Présentation de l'Etat d'Arizona et des possibilités économiques de

coopération avec la Belgique en général et la Wallonie en particulier.

 

9h

Office of the Arizona State Treasurer

Lieu : Capitol Complex - 1700 W. Washington Street (1er étage)

-Réunion avec M. Dean Martin, State Treasurer (Ministre des Finances) de

l'Etat d'Arizona, représentant le Gouverneur.

 

Situation générale politique et économique en Arizona. Rôle et compétences

du State Treasurer. Conséquences de la crise économique sur l'Etat

d'Arizona.

 

10 h

Arizona State Senate

Lieu : Capitol Complex

2ème étage, Caucus Room

Réunion de travail avec les députés suivants :

Sénat :

Senator Bob Burns, Président du Sénat

Senator Chuck Gray, Majority Leader (chef de file de la majorité Républicaine

au Sénat)

Senator Pamela Gorman, Majority Whip

House of Representatives :

 

M. Kirk Adams, Speaker of the House (Président de la Chambre)

Bureau du Gouverneur :

M. Paul Senseman, Director of Communications

Le fonctionnement et les priorités de l'Assemblée de l'Etat. Politique générale

(énergie, immigration, croissance économique, ...).

 

11 h Départ pour le restaurant Donovan's.

11h 30' Présentation de Mr. Nick Dranias, Director of Constitutional Government du

Goldwater Institute

 

Historique, évolutions récentes et futures des relations entre états et

gouvernement fédéral aux Etats-Unis.

Cette présentation se fera dans le restaurant Donovan's (steakhouse

typique de l'Arizona) et sera suivi d'un déjeuner offert par M. Geert Criel,

Consul général de Belgique

 

Lieu : Donovan's, 3101 East Camelback Road

 

Phoenix, Arizona 85016

13h 30' Départ pour Shamrock Farms.

14h 30' Visite de Shamrock Farms.

 

Accueil et visite par M. Frank Boyce, Vice-Président et directeur

général.

 

Shamrock Farms est le plus grand producteur de lait dans le sud-ouest

américain, mettant l'accent sur une production de qualité par un élevage dans

un environnement naturel. Discussion sur l'agriculture dans un milieu aride.

 

Lieu : 40034 W. Clayton, Stanfiels, AZ 85272

16h 30' Départ pour l'aéroport.

18h 35' Formalités d'enregistrement.

19h 35' Départ à destination de San Francisco (Vol UA 516).

 

21h 37'

Arrivée à San Francisco.5

Transfert et hébergement à l'hôtel « Ritz-Carlton » à San Francisco.

600 Stockton Street at California Street

San Francisco-CA 94108 California

 

Vendredi 10 avril 2009

 

San Francisco

 

9 h 30' Départ de l'hôtel pour San Jose.

10h 45' Arrivée au Tech Museum of Innovation

 

Lieu : 201 South Market Street, San Jose 95113

10h 45' - 12 h V isite du Tech Museum of Innovation.

12h - 13 h 15' Déjeuner au restaurant « L'Arcadia ».

13h 15' - 14 h 15' Rencontre avec les autorités municipales de la ville de San Jose.

14h 30' - 16 h Visite du US Market Access Center.

 

Présentation par M. Omar Mencin, Managing Director

 

L'USMAC procure des services de consultance stratégiques à des PME

étrangères de haute technologie et aux agences gouvernementales du monde

entier.

 

Lieu : 111 N Market Street, 6ème étage, San Jose, CA 95113

Session de réseau

-Joe Hedges, International Program Manager, San Jose Redevelopment

Agency (Joseph Hedges est Program Manager au Bureau du

Développement économique de la ville de San Jose). Sa fonction consiste à

accompagner les entreprises pour leur installation à San Jose.

-Un représentant de Software Development Forum (à confirmer).

-John Schliesser, Your Tour (compagnie belge)

 

16h 30' Départ pour San Francisco.

17h 45' Arrivée à l'hôtel Ritz Carlton.

 

------------------------------------

Pour les épouses :

 

10 h

Promenade en vélo depuis Fisherman's Wharf via le Golden Gate jusqu'à

Sausalito.

Déjeuner au restaurant « Spinnaker ».

 

14h 20' Retour à Fisherman's Wharf en ferry.

14h 35' Arrivée sur les quais et temps libre.

16h 30' Retour à l'hôtel en cable car public.

17 h Arrivée à l'hôtel.

 

19h 30'

Transfert au restaurant « Ana Mandara ».

 

20 h

Dîner au restaurant « Ana Mandara ».

Hébergement à l'hôtel « Ritz-Carlton » à San Francisco.

600 Stockton Street at California Street

San Francisco-CA 94108 California

Tel. : 00 1 415-296-7465

Fax : 00 1 415 291-0288

 

Samedi 11 avril 2009

 

San Francisco

 

10 h Découverte de San Francisco (tour de ville).

13 h Déjeuner au restaurant « Neptune's Palace Seafood » à Fisherman's Wharf.

14h 55' Départ du ferry pour Alcatraz. (Aller-retour en ferry).

 

Visite du site.

16h 30' Retour sur les quais.

17 h Retour à l'hôtel.

20 h Transfert au restaurant « Aqua ».

 

20h 30'

Dîner au restaurant « Aqua ».

Hébergement à l'hôtel « Ritz-Carlton » à San Francisco.

600 Stockton Street at California Street

San Francisco-CA 94108 California

 

Dimanche 12 avril 2009

San Francisco -Sacramento

8 h 30'

Départ de l'hôtel pour la visite de la Napa Valley.

Départ vers Calistoga (durée : 2 h), traversée de Sonoma Valley.

10h 30' Visite de Sterling Vineyards.

12h 30' Départ pour Chandon.

13h 30' Déjeuner au restaurant du « domaine L'Etoile ».

15h 15' Visite du domaine Chandon.

16h 45' Transfert vers Sacramento6

.

18 h Installation à l'hôtel « Hyatt Regency » à Sacramento.

19h 45' Départ pour le restaurant « Morton's The Steakhouse » (à pied).

20 h Dîner au restaurant « Morton's The Steakhouse ».

 

Hébergement à l'hôtel « Hyatt Regency » à Sacramento.

1209 L Street

Sacramento-CA 95814 California

 

Lundi 13 avril 2009

Sacramento

 

------------------------------------

Pour les épouses

10 h Visite guidée de Sacramento.

12h 30' Déjeuner commun au « Firehouse ».

14 h Transfert au Arden Fair Mall.

17 h Retour à l'hôtel.

------------------------------------

 

9 h 30' Départ de l'hôtel.

10 h California Fuell Cell Partnership

 

Présentation et visite du centre.

 

Le centre réunit les principaux producteurs de voitures à hydrogène, pour

présenter et tester leurs véhicules et pour coordonner leur approche envers

les autorités de l'Etat de Californie, précurseur aux Etats-Unis dans ce

domaine.

 

Lieu : 3300 Industrial Blvd. - Suite 1000

 

West Sacramento, CA 95691

12h 30' Déjeuner au restaurant « Patio du Firehouse ».

13h 30' Transfert au State Capitol.

13h 45' Arrivée au State Capitol

 

Accueil par Mme Samoville et M. Somerhausen, Senate Office of

Foreign Relations

 

Lieu : Sacramento, CA 95814

1er étage (Rotunda)

14 h Présentation de la délégation du Parlement wallon en session plénière du

 

Sénat. Présentation par un Sénateur à déterminer.

14h 30' Visite du State Capitol.

15 h Senate Committee on Human Services (Room 112).

 

-Présentation par M. Jack Hailey, Director

 

Aperçu des relations entre les gouvernements fédéral, de l'état et les

administrations locales, vu de Californie. Discussion de la situation

budgétaire, la sécurité sociale, la santé publique.

 

Décalage horaire Belgique - Sacramento : moins 9 heures. 15h 45' - 16 h 30' Senate Committee on California-European Trade (Room 112).

-Présentation par M. Lou Correa, Sénateur et M. Ray Miller, Directeur du Comité

Discussion des relations économiques et commerciales entre l'Europe et la

Californie et, en particulier, en rapport avec la Belgique

 

16h 30' Retour à l'hôtel.

19h 45' Départ pour le restaurant « Ella Dining Room and Bar ». (10 min. à pied).

20 h Dîner au restaurant « Ella Dining Room and Bar ».

 

Hébergement à l'hôtel « Hyatt Regency » à Sacramento

1209 L street

Sacramento-CA 95814 California

 

Mardi 14 avril 2009

 

Sacramento -Washington

 

6h Départ et transfert à destination de l'aéroport de Sacramento.

6 h 30' Formalités d'enregistrement.

8 h 10' Départ de Sacramento7

à destination de Washington (Vol UA 290 : durée du vol : 4h 53').

 

16h 03'

Arrivée à Washington.8

 

17h 48'

Départ de Washington à destination de Bruxelles (Vol UA 950 : durée du

vol : 7h 42').

 

Mercredi 15 avril 2009

 

Bruxelles

 

7 h 30'

Arrivée à l'aéroport de Zaventem.

 

Durée de l'ensemble du trajet en tenant compte du transit à Washington :

14 h 20'.

 

PARTICIPANTS à la Mission:

 

  • M. José HAPPART, Président du Parlement wallon ;
  • M. Michel LEBRUN, Vice-Président - Mme Jacqueline CHRIQUI ;
  • M. Charles JANSSENS, Vice-Président - Mme Marcelle BUSCHEMAN ;

· M. Jean-Claude VAN CAUWENBERGHE, Secrétaire du Bureau - Mme Colette ISTA ;

  • M. Jean-Pierre DARDENNE, Secrétaire du Bureau - Mme Jocelyne COLLET ;
  • M. René THISSEN, Secrétaire du Bureau - Mme Marie-Louise MARECHAL ;
  • M. Maurice BAYENET, Président du Groupe PS du Parlement wallon - Mme Eliane GOBLET.
  • M. Jean-Luc BOCK, Conseiller-Adjoint au Parlement wallon.

 

 

08/04/2009

Qui payent le voyage aux USA de nos politiques?

La mission aux Etats-Unis des membres du bureau du parlement wallon n'agrée pas leurs collègues. Invités sur le plateau de "Mise au point" (RTBF), des députés wallons issus des quatre partis démocratiques ont jugé ce déplacement inapproprié et plaidé pour une modification des règles à l'avenir.

Samedi, le président José Happart (PS) s'est envolé à destination d'Albuquerque en compagnie de Michel Lebrun (cdH), Jean-Claude Van Cauwenberghe (PS), Jean-Pierre Dardenne (MR), René Thissen (cdH) et Maurice Bayenet (PS). Accompagnés de leurs épouses, ces parlementaires sillonneront la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique jusqu'au 15 avril. Ce voyage a créé la polémique: participation des compagnes, indemnités journalières de 150 euros, intérêt de la mission, durée de celle-ci, etc.


La suite ICI.

07/04/2009

Une femme de tête ou de pouvoir ou d'argent?

A Charleroi. A voir en cliquant ICI

04/03/2009

Attaque et prise d'otages à Charleroi


Sur le ring de Charleroi, un gars roule en direction de Heppignies. Il arrive à un bouchon. Quelqu'un frappe à sa vitre. Le chauffeur baisse la vitre et demande : « Qu'est-ce qui se passe ? »
 
L'autre gars dit :
 

« Des terroristes ont pris en otage Jean-Pierre De Clercq, Jacques VAN GOMPEL, Paul FICHEROULE, Léon CASAERT, Jean-Claude  et Philippe VAN CAU...

« Ils demandent 2 millions d'euros... sinon ils les arrosent d'essence et mettent une allumette dessus...

Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons. »
 
Le chauffeur demande :
« Et les gens donnent combien ? »
 
Le gars répond : « Ca dépend... 5 à 10 litres.... »

 

21:07 Écrit par Nat Janssens dans Van Gompel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, elections, socialiste, ransart, jumet, gosselies, gilly, ring, regionale |  Facebook |

26/02/2009

De Gaulle a dit

De Gaulle a dit un jour :

” Je n’aime pas les communistes , parce qu’ils sont communistes ;

je n’aime pas les socialistes , parce qu’ils ne sont pas socialistes ;

et je n’aime pas les miens , parce qu’ils aiment trop l’argent ”

19:30 Écrit par Nat Janssens | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : socialiste, general, de gaulle |  Facebook |

25/02/2009

Les pensions à Charleroi

pensions

22:34 Écrit par Nat Janssens dans Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, socialiste, prison, elio di rupo |  Facebook |

19/02/2009

La Wallonie a de l'argent puisque...

Rien de changer dans la famille rouge. Le camarade HAPPART a fait acheté une toile de JC VAN CAUWENBERGHE par la Région W.
Pas vite gêné le José.

Bah! Puisqu'on est riche en W.

Pour voir l'article de presse, un grand clic ICI.

21:12 Écrit par Nat Janssens dans Van Cauwenberghe Philippe | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/02/2009

Libération à Huy

Huy brisée, Huy martyrisée, mais Huy libérée en paraphrasant LEGRAND Charles.

Aux prochaines communales, Ovivi Strapontin, celui qui possède le même appendice nasal que De GAULLE pourra proclamer: Charleroi humiliée, Charleroi souillée, mais Charleroi libérée après le déculotage rouge.

Assez des glaireux type Van Cau, Rovillard, De Clercq, Happart, Lizin, Moureaux ou Onckelinckx de la Gauche caviardée. Dans le même sac, le clown Pipo Papa.

09/02/2009

Que du beau à Charleroi!

Heureux! Je suis HEUREUX. J'ai entendu l'échevin du tourisme Antoine TANZILi à la radio. Il vantait les beautés carolorégiennes. Pas croyable, le nombre de chefs-d'oeuvre chez nous. A l'entendre, pourquoi allez à Paris tellement il y a du beau à Charleroi. Le parc de la Serna et de Monceau. Fantastique! La Maison DOrée. Incroyable.

Toine ne doit pas sortir de chez lui.

- Comment Mamy Yvonne?
S'il est déjà parti à la neige comme l'an dernier en pleine année?

... Comment?

Ah! Oui.L'an dernier, il a préféré brosser le conseil communal pour aller skier.

Je te rassure... Le Transparent CDH n'est pas encore parti cette année.

Qu'il attende juillet et août comme tout le monde!

08/02/2009

Ingrid la ROUGE

A Charleroi, Madame l'échevine COLICIS ne sait plus où donner de la tête. Au four et au moulin. La dernière question orale qu'elle a posée à la Communauté française date de mai 2008. La dernière question écrite date d'encore plus longtemps. Voir sur son site.

"Hé quoi! ma belle! Les rouages sont grippés? La pêche est retombée.
T'as raison Ingrid. De toute façon dans DEUX législatures tu seras MAYEUSE!! Ça sonne drôle, 'trouve pas? MAYORESSE? Pas mieux.

C'est ton secret espoir, n'est-il point?"


Enfin une femme à la tête d'une grande ville de Wallonie.


"Ton modèle?  Mémé ZINZIN, ta coéquipière rouge. Ah! bon.
D'accord. Prends-en de la graine. Mais ne récapèpète pas ses erreurs. Tu iras loin, Ingrid car tu es ambitieuse comme elle... mais plus subtile."

07/02/2009

Ce que gagne un politicien

Ce que Ingrid, Jean-Claude, Philippe, Jean-Jacques, Chastel et les autres reçoivent à la fin du mois.

A part ça! Vous, ça va????

-------------------------------------------------
Nos élus s’éclatent avec notre pognon

Les utilisations “curieuses” de cartes de crédit par notre Mémé Zinzin nationale font apparaître au grand jour des pratiques séculaires sur la perception particulièrement “étrange” qu’ont les mandataires politiques de leur fonction officielle de représentant du peuple : gagner un maximum de pognon et payer de sa poche un minimum de liards !


Avantages à gogo
Mais quels sont d’abord les avantages [en nature] liés à l’exercice d’un mandat politique ?
Le seul pauvre lampiste, en politique, qui ne gagne vraiment pas grand-chose, est le type qui se trouve au plus bas de l’échelle : conseiller communal ou conseiller de CPAS. Ici on parle de jetons de présence qui atteignent les 75 € nets par mois, avec comme seul bonus un abonnement gratuit aux transports en commun et du papier à en-tête de la commune pour rédiger ses interpellations.
Ceci ne vaut que pour le conseiller communal qui ne détient aucun autre mandat, car en général un conseiller de la majorité se voit gratifié d’une belle nomination dans l’une ou l’autre intercommunale, avec souvent à la clé un “return” net de 750 à 1.000 € par mois.
Le cas le plus célèbre étant celui de la compagnie bruxelloise des eaux, la CIBE, où les administrateurs représentant les plus grosses communes bruxelloises bénéficient d’une indemnité mensuelle digne d’un ministre, pour ne venir siéger qu’une fois par mois et signer une fois par semaine, avec mise à disposition d’une limousine et d’un yes-man à képi.

La rémunération d’un bourgmestre ou d’un échevin est calculée selon la population de la commune, et commence à plus ou moins 500 € nets par mois, mais grimpe vite vers les 3.000 et plus [jusqu'à 5000 € nets à Bruxelles-Ville, Charleroi ou Anvers].
Un parlementaire gagne 5.000 € nets par mois et un ministre avoisine les 10.000 € nets, tandis que nos commissaires européens s’approchent des 20.000 € nets.


Transparence Zéro
En général, un bourgmestre, échevin, député, sénateur ou ministre bénéficie de nombreux avantages liés à sa fonction : franchise postale, abonnements gratuits aux transports en commun y compris SNCB, frais et achats de GSM remboursés, Ordinateurs et installation informatique, remboursement des frais de déplacement ou mise à disposition d’une limousine avec chauffeur, assurance hospitalisation, remboursement des frais de représentation, remboursement des frais de déplacement et de séjour lors de missions officielles, intervention partielle dans le loyer de leur maison pour les ministres ainsi que dans les frais de nettoyage par prise en charge d’une femme de chambre.

NI VU, ni connu
Très important aussi : la presse. Un politique ne payera jamais un journal de sa vie, mais par contre il doit tous les avoir chaque jour, et si possible se promener avec une pile de journaux sous le bras, cela fait bien pour l’image de marque, l’érudition et la culture générale.
Et bien entendu, une kyrielle de collaborateurs ou secrétaires payés par les communes groupes, partis, assemblées ou les gouvernements. On l’a vu, les communes qui ne mettent ni limousine ni chauffeur à la disposition des membres du Collège attribuent des “quotas” d’essence à la pompe communale. Facile puisque c’est le Collège lui-même qui décide de ses propres avantages en nature…


Une méthode bien huilée
Mais comme le fonctionnaire communal chargé de procéder aux payements et aux factures est souvent un “chieur né”, on évite toute une série de frais à charge de la commune puisque le receveur communal est un imbuvable.
Car le principe du budget communal est qu’aucune dépense qui ne fasse l’objet d’une allocation budgétaire ne peut être payée, et que toute dépense doit être justifiée en Collège par une facture, et que le receveur peut refuser à tout moment une facture qui lui semble incomplète ou non conforme. Nous attribuerons une mention tout particulière aux députés provinciaux et aux gouverneurs de province, qui peinards à l’ombre, sans tambours ni trompettes, se sont construits un petit nid douillet et tranquille, bien discrètement mais aux avantages en nature colossaux. La députation provinciale ce sont des petits ministres plénipotentiaires chacun dans leur province qui n’est pas loin d’être un ersatz de Club Med.


Des avantages… à la carte

Comme si tout cela ne suffisait pas déjà, les politiques se sont mis à chercher d’autres moyens de “financement”, pour ne pas entamer leur allocation de parlementaire ou de mandataire, des autres frais liés à l’exercice de leur devoir électoral.


Première astuce :
On exerce un mandat à titre “gratuit” dans l’une ou l’autre intercommunale [en fait, comme le politique est un joyeux cumulard, une Loi lui interdit de cumuler plusieurs mandats rémunérés, et la somme de tous ses mandats rémunérés ne peut excéder 1,5 fois le montant de l'indemnité d'un parlementaire. Curieusement, ni les ministres ni le commissaire européen ne sont affectés par cette mesure]. Et comme le mandat est presté gratuitement, on se rattrape en faisant payer par cette intercommunale ou ASBL toute une série de petits frais annexes : cadeaux d’affaires, voyages à finalité débile, petits restos ou sauteries vespérales, missions lointaines, vacances privées, boissons et achats de champagne pour de prétendues réceptions et même de l’habillement.


Deuxième astuce :

On se récupère via l’un ou l’autre mandat exercé au sein de son parti politique, dans un centre d’étude du parti ou au sein des assemblées. On est vice-président du Parlement, chef de groupe, président de commission, rapporteur de l’un ou l’autre brol ou surtout questeur d’un parlement [superbe job, on y contrôle à la romaine les dépenses de tout le Parlement, alors d'autant facile de se commander en douce des palettes de champagne millésimé]. Ici le groupe ou le parti met à disposition : voiture, chauffeur, secrétaires, collaborateurs et photocopieuse à volonté ; et rembourse illico tous les frais de bouche, de séjour, de mission et de déplacement. Par ici la bonne sou-soupe. Attention, pour une raison qui nous échappe totalement, une Loi du monde politique veut que toutes les réunions de travail se fassent toujours à midi ou en soirée, et que par manque de place ou de salles, ces réunions doivent malheureusement toujours se tenir dans un restaurant étoilé, le tout accompagné d’une bonne bouteille pour aider à faciliter l’élocution ou la production intellectuelle du mandataire et de son équipe de travail.


Troisième astuce :
On fait payer certaines prestations par des sociétés “amies” ou par des sponsors qui vous témoignent, par ce geste, un remerciement généreux pour les services rendus. Cela peut aller de la prise en charge de certaines factures [surtout d'affiches, d'imprimés et de tracts électoraux] à divers frais [mise à disposition d'une voiture], et le plus imparable de tous : la mise à disposition d’une carte de crédit en faveur du politique, carte au nom de la société. Tous les frais atterrissent directement, et incognito, dans la comptabilité de la société “amie”, sans aucune trace d’utilisation par un politique. C’est “bingo assuré”, en toute discrétion. Nous ne parlerons pas des célèbres enveloppes, ni des pourcentages automatiques pour l’un ou l’autre permis de construire, des pratiques dignes de la loi du sol et du talion, qui feront toujours la légende de l’un ou l’autre, mais dont la confidentialité bien gardée ne permet aucune estimation [sauf pour Hermanus qui était allé en prendre livraison au bar de l'Hôtel Royal à Luxembourg].

Le manque de crédit des politiques
Mais finalement, que paye réellement un mandataire politique comme frais ?
En gros, le politicien paye de sa poche ses pensions alimentaires et l’entretien de ses maîtresses [budget conséquent], le revenu cadastral de ses propriétés et quelques assurances personnelles [épargne-pension, branche 23, actions Fortis de bon père de famille, habitation, RC familiale] ainsi que les frais scolaires de sa progéniture. Ce sont souvent les seules choses qu’il ne parvient pas [ou ne veut pas pour des raisons de discrétion] faire supporter par la commune, le parti, le groupe ou le parlement.

Quand vous cumulez la somme conséquente de ce qu’un politique gagne par mois, et celle des frais qu’il ne paye pas par mois, vous vous rendez compte de l’intérêt de faire une longue et fructueuse carrière en politique, qui vous permet de mettre de côté des montants considérables [bonjour Gros Louis].

Et comme si cela ne suffisait pas, le politique a lui-même mis en place un juteux système destiné à assurer ses vieux jours : pension royale payée par la commune, le Parlement ou le Gouvernement à partir d’une certaine ancienneté, indemnité de départ en cas de non ré-élection pour les parlementaires, et mise à disposition de collaborateurs pendant 2 à 5 ans pour les ministres sortants de charge. La rente assurée, car avec 20 ans de mandat, vous avez droit à une pension complète. Alors que vous, pauvres crétins, il vous faudra 40 ans de carrière pour toucher une pension minable.

Historiquement, ce sont les socialistes qui ont voulu que les mandats politiques soient rémunérés, afin que les représentants du peuple puissent faire de la politique sans perte de salaire. Car souvent c’était le notaire ou le médecin du village qui était “dans” la politique, et la gratuité des mandats ne leur posait pas de souci financier. On devait assurer au peuple de pouvoir faire de la politique, mais sans mettre les camarades dans la misère. On a vu ce que cela a donné, avec des politiciens qui se permettent le luxe de faire brûler des millions [du temps de Frank Vandenbroucke au SP]. Résultat : il est toujours ministre…

La politique ? C’est un “win for life” permanent, c’est bingo tous les jours !

Winston UBU

Vu et lu dans PAN à cette adresse

Ne les mettons pas tous dans le même sachet. J'en connais un qui ne mange pas de ce pain-là.

03/02/2009

EYenga échevin-brosse

Alain a fait son show devant les caméras.
Ah! C'est gentil d'avoir prévenu la presse.
C'est délicat de la part du nouvel échevin de la Propreté.
Deux jours après son investiture, joli coup de pub.

C'eut été fait dans l'anonymat et la discrétion, alors chapeau! Mieux comprendre le travail des hommes que l'on commande, d'accord mais parader suivi des Rouletabille de service, désolé Alain, ça sent le populisme.

Bon d'accord, tu as des antécédents. T'avais déjà balayé Gosselies, en partie, avec ton fan-club avant les élections communales.

Et depuis cette opération-brosses, combien de fois t'avais remis le couvert???

 

 

02/02/2009

Football à Charleroi. Le Sporting.

Sans doute à cause de La femme qui a jeté le mauvais oeuil, voici le Sporting de Charleroi à plat ventre. Ingrid, nous te maudissons.

Le délicat mononk BAYAT, Chef suprême des Zèbres, déclare sur RTL que ces prédécesseurs sont la cause de la 8e plaie d'Israël.
Evidemment. C'est pas moi, c'est les autres! A cause d'eux ses bénéfices vont fondre et ça, c'est pas permis.
Déjà que depuis que la Ville n'achète plus de places pour être distribuée par Van Gompel.

Et pour Riri Mogi, un de ses neveux, l'autre pourfendeur du machisme (hi! hi! hi!), c'est la faute aux supportaires imbéciles et crétins.

A leur place, j'irais fissa fissa à l'Olympic de Charleroi.

 

 

24/01/2009

Sortir du...

FautSortirRougePrCharleroiNEWjpg

Image libre de droits. A utiliser sans modération.

21/01/2009

Le MR à Charleroi

- L'homme aux cocards est out. Oui, tu sais bien Mamy Yvonne, ton chéri, l'homme qui porte ses valises sous les yeux. C'était son signe de reconnaissance.

Y'en a, c'est les crolles, comme le transparent M. BABYLISS de Couillet. D'autres, c'est le goitre comme Parmentier ou son cousin PLOP le lutin, le via du Sart.

- ....nga ?

- Eyenga, ça va on va le reconnaître à la tévé. Je ne te dis pas pourquoi, hein Mamy Yvonne. Faut-il encore qu'il ait quelque chose à dire.
Ça va, le MR a bien choisi cette fois. Car pour ce qui est de l'autre échevine, Ornella Cencig, elle ne crève pas l'écran.

- .....

- Un quoi, Mamy? Elle pourrait se promener tout le temps avec un démonte-pneu...  ou une clé de 12? Mais non...  Mamy. Pas assez clâaaaass. Faut que cela s'intègre au personnage.

....

- D'accord. Voilà. Qu'elle est bonne l'idée! En Castafiore. Elle a le physique. Et de plus, ça ferait de la publicité pour son petit commerce.

- ....

- Parle plus fort, Mamy.

- .... en Angleterre...

- A-t-elle profité du colloque à Londres sur "les bienfaits des cartes de crédits des mandataires politiques sur la vente des vins" pour ramener des cadeaux?
J'espère que non... qu'elle n'a pas oublié la leçon de sa belle-mère(!), Ovivi CHASTEL.

20/01/2009

Ascenseur social

En pensant aux socialistes, je me dis qu'il n'y a rien d’anormal que la politique soit pour eux un ascenseur social. Les 9 dixièmes ne sont pas parvenus à s’élever par leurs  capacités

Et c'est tout a fait normal qu'ils profitent du système comme Happart, Lizin, Lejeune, Rovillard ou plus près de nous... nous ne les citerons pas vu le manque de place. 

Associé à la franche maconnerie, ça vous propulse un âne en chaire.

---------------------

Monsieur Léon CASAERT va bien. Merci.

Monsieur Marc PARMENTIER, le déambulateur admirable de la Province aussi.

Monsieur Philippe itou.

19/01/2009

Tenue scabinale.

Le nouveau Monsieur Propreté de Charleroi, je sais jamais ce qu'il faut dire Monsieur Propreté ou Monsieur Saleté, va devoir s'habiller costume-cravate pour les réunions.

Cela va le changer des tenues disons décontractées qu'il portait lors des Conseils communaux. A croire qu'il venait à chaque fois de quitter le green ou le volant d'un 4x4.

 

10:45 Écrit par Nat Janssens dans Eyenga | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, mr, proprete, echevin, eyenga |  Facebook |

18/01/2009

Un propret Monsieur Propre

Voilà, je réapparais. Je baille. Je m'étire. L'hibernage se termine.

Quoi de neuf en l'an 9?

- Quoi! Mamy Yvonne?

- Un homme nouveau est arrivé à Charleroi.

- Ah bon! J'ai pas entendu qu'Obama venait à Charleroi.

Comment bien mieux qu'Obama... pourtant Obama.

- I' se prénomm Alain. Il est grand et fort et souriant et avenant et bien propre sur lui. ET échevin.

- Alain qui?? Tu sais je plane encore. Faut l'temps que je débarque.

- Alain EYENGA.

- Ah! bon! Ah! oui! le conseiller communal brugeois.

- Comment brugeois? Il est de Chicagosselies.

- Je disais cela parce qu'il est bleu et noir. Pour rire... hein Mamy.

- EN tout cas, s'il est aussi vaillant comme échevin que comme conseiller, la saleté a encore bien de beaux jours devant elle à Charleroi.
Voir le nombre effarant de questions posées sur son site.Embarassé

 

 

18:00 Écrit par Nat Janssens dans Eyenga | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, mr, reformateur, alain, echevin, conseiller, sonnet, gosselies, eyenga |  Facebook |

26/12/2008

du SEXE chez les rouges

Gaulé qu'il est l'Elio. Voici ce que la populaire socialiste a ramassé récemment dans sa boîte à trésors, envoyé par Papillon.

L'a oublié la bonbonne d'Elio, pardon d'hélium car tout ça est bien mou, mou.
Un peu comme l'Internationale socialiste de Charleroi, ce composé mi-arriviste, mi-profiteur.

Les plans de carrière mijotent tranquillos sur le coin de la cuisinière de FICHEROULLE et de COLICIS-MASSIN.

ELIO_carte-Vieux2008

 

06/12/2008

Monsieurs Bigoudis à Couillet

LETTRE à UN AMI

Lettre de JP DECLERCQ à son ami Yves LARDINOIS.

-----------------------------------

Cher Camarade,
Cher Ami,

Bien aise de savoir que mon fauteuil de toparque provincial a bien pris la forme de ton séant.

Bien aise de voir que, grâce à tes actions la Province renaît. Il fut une époque, la mienne, cette partie du Hainaut n'était que bambochades, spectacles épiques, ménestrels et montreurs d'ours. Aujourd'hui, tu as réussi à porter au pinacle une merveilleuse qualité: celle de la transparence.

En toute camaraderie et toute fraternité (. . .) bien sûr, permets de te donner ce conseil pour devenir le phare provincial: MONTRE-TOI. A ton avantage, cela va sans dire. Tes cheveux. Important tes cheveux. Tes crolles, ta marque de fabrique, celles qui t'ont valu le titre si envié de Monsieur BIGOUDIS et bien, tes crolles il faut en prendre soin, grand soin.

La comm, cher grand ami, la comm... La survie de la Province tient à ses quatre lettres.

Affectueusement et fraternellement. Grosses lèches à toi.

Jean-Pierre, (ex)baron de Monceau

 

03/12/2008

Enfin du beau à Charleroi

Le professeur de peinture Charles SZYMKOWICZ - cela se prononce comme cela s'éternue, merci -de Van Cau a-t-il bénéficié de l'appui de celui-ci pour "garnir" la station de métro du Viaduc à Charleroi d'une décoration pleine de fraîcheur, d'avenir et de joie ?

En tout cas, voilà une mosaïque bien réussie. Une femme jeune tenant par la main un enfant. Oh ! Le beau symbole. Un fond gris mais une merveilleuse robe rouge sortie tout droit de chez Emmaüs. Un enfant squelettique à la barboteuse qu'aurait enfilé avec ravissement le fils de mamy Yvonne en 1950. Les personnes sont souriantes. La guerre vient de se terminer. Le socialisme va triompher et Charleroi va connaître des lendemains qui chantent.

Bref, la décoration sent le rance et la moisissure. Mais on a évité le pire quand on sait que Charles - c'est plus facile à écrire - était spécialiste dans les années 70 de peintures de squelettes. Oufti !

Szim_entree_metro_femmeEnfantWEB


 

Comment devenir riche?

Comment devenir riche rapidement?

Bien simple. Deux solutions s'offrent à toi.

La première, faire de la politique. Evidemment faut savoir flatter, caresser dans le sens du poil. Pas besoin de morale. En avoir est même un désavantage.  Tous les coups sont permis pour arriver à ses fins.

La deuxième, créer une nouvelle religion. On prend une qui a déjà servi et on la relouque.
Bon! D'accord! Il faut du charisme, savoir parler et être convaincant. Mais à Charleroi, c'est beaucoup plus facile. Depuis 30 ans, nos élus ont abandonné le devoir de donner le goût de l'effort et de l'excellence.

Plus il y a d'ignares, pensent nos rouges politiciens, plus les électeurs seront manipulables.

Aaaah!!! Jules Destrée et Paul Pastur doivent se retourner dans leur tombe.

 

RED BULL en prison?

La séance est commencée. Le choeur antique entonne déjà moderato vivace sur la scène du Palais des LéZarTs de Charleroi.

- "Et glou, et glou, glou, glou.... glou, glou..

- Elle est des nôoooootres,

- Elle a fauté comme nous auuuuutres

- C'est sans vergogne

- Qu'elle a sous pris avec sa pogne..."


Parmi les enfants de choeur (??!!), on reconnait Jacques VAN GOMPEL, le tyran CARIAT, PLOP le Via du Sart, CASAERT accompagné de sa moule carrée et une foule d'autres. En tout....? Attends, je compte... Quarante. C'est bien cela. Quarante... comme les voleurs. Tous habillés de rouge. Belle brochette.

- Et en l'honneur de qui cette petite sauterie?

- De RED BULL.

- Qui????

- Red Bull... de Huy.

- Ah! Oui, Mémé Zinzin.

- Exact.

01/12/2008

Père Samu et Van Cauwenberghe

Charles-Clément B. et Jean-Claude V.C. même combat. "On" leur cherche des poux.

Remember you. Souviens-toi, Carolo, du panégyrique de J.C.V.C. dans le Carolo Service qui, bien que Président de la Région wallonne, avait encensé le noir homme croassant Dieu dans la revue communale.

Fallait se montrer à l'inauguration de l'église de Montignies. Deux à trois mille voix pour le Parti Scandaleux, ça compte. N'était pas seul. Son desservant, Jacquot le Croquant suivait les mouvements du chef-marionnettiste.

Bon d'accord. JC a fait un pas de côté.  Comme on dit maintenant parce que Trop is te veel. Fini la camaraderie. Samu pousse le bouchon trop loin. Dire que chaque enfant musulman est une bombe, ç'en est trop.
Enfin Jean-Claude,
le matois, pense que soutenir le sectaire, c'est se mettre à dos les musulmans.
Et comme à Charleroi, demain, ils seront plus nombreux à voter, laissons-là les louangeurs du chapeau rond.

29/11/2008

Pourquoi tant de fans à Charleroi??

Pourquoi tant de fans d'OBAMA à Charleroi?

Parce que beaucoup le prennent pour l'un des leurs.

Ne se prénomme-t-il pas Barrack!

20:04 Écrit par Nat Janssens dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, baraki, barraki, obama, barrack, baraqui, baraquis |  Facebook |